Nouveau traitement de l’AVC : la thrombectomie retire les caillots jusque dans cerveau

_

Une étude récente, réalisée par des neurologues et des neurochirurgiens de l’Université Loyola Medicine de Chicago aux Etats-Unis et publiée dans la revue MedLink Neurology, affirme que la thrombectomie est la meilleure technique pour retirer les caillots de sang qui bouchent les artères.

Les chercheurs affirment que, grâce à la thrombectomie mécanique, les techniques permettant de restaurer le flux sanguin dans les zones du cerveau affectées par un AVC ont connu « une explosion spectaculaire » ces dernières années.

Les AVC ischémiques, qui représentent 80% des AVC dans le monde, sont provoqués par un caillot de sang qui bouche une artère. Or la thrombectomie permet l’ablation de ces caillots via des cathéters. Ces derniers sont insérés au niveau de la cuisse et remontent au cerveau via l'artère bouchée. Au bout du cathéter se trouve une sorte de stent, formé de mailles en métal, qui permet de retirer le caillot en même temps que le cathéter.

Cette étude a été menée sur 206 victimes d’AVC, arrivées à l’hôpital entre 6 et 24 heures après le début de l’accident. Une partie d’entre elles a été soumise à un traitement médical classique, pendant que l’autre partie a subi une thrombectomie. 90 jours après le traitement, 48,6% des patients traités par thrombectomie ont pu retrouver leur autonomie, contre 13,1% des patients traités par un traitement médical classique.

« La thrombectomie peut faire la différence lorsque la partie du cerveau endommagée par l’AVC est petite, et ce même après la fenêtre des six heures », affirme Tudor Jovin, co-auteur de l’étude. « Cela ne diminue cependant pas l’urgence de transporter les patients au plus vite à l’hôpital en cas d’AVC ! » prévient ce dernier.

En effet, pour sauver une personne victime d’AVC, chaque seconde compte et un traitement rapide permet de sauver le plus de cellules nerveuses possible.