Les suppléments d’oméga-3 n’ont pas d’effets sur les maladies cardiovasculaires

_

Une étude récente, publiée dans la revue JAMA Cardiologie, affirme que les suppléments diététiques riches en acides gras oméga-3 n’ont pas une activité majeure contre l’athérosclérose et le risque cardiovasculaire.

« L’analyse de ces études ne montre aucun effet bénéfique significatif d’une supplémentation en acides gras oméga-3, que ce soit pour la prévention des complications des maladies cardiovasculaires en général, la prévention d’un sous-type de maladie cardiovasculaire ou même d’un sous-groupe de malades », expliquent les chercheurs.

Sur l’ensemble des études analysées, les participants avaient en moyenne 64 ans au début des recherches et ont été suivis en moyenne pendant 4,4 ans. Durant cette période, 3,5% des participants sont décédés suite à une maladie cardiaque, 2,9% ont eu une crise cardiaque non fatale, 2,2% ont eu un AVC et 8,5% ont été traité par angioplastie pour ré-ouvrir les artères obstruées.

« Même si la prise de suppléments en acides oméga-3 semblait associée à un risque légèrement moindre de décès par maladie cardiaque, infarctus non fatals et maladies coronariennes, les différences entre les groupes supplémentés en oméga-3 et les groupes recevant un placebo étaient trop faibles pour exclure la possibilité que ces résultats soient dus au hasard », affirment les chercheurs.

Même si des études antérieures avaient établi un lien entre la prise d’oméga-3 et une réduction du risque de troubles du rythme cardiaque, d’hypercholestérolémie, d’athérosclérose et d’hypertension, les chercheurs affirment que « Les risques sont les mêmes, que les gens prennent des suppléments en acides gras oméga-3 ou non ».

Cependant, une supplémentation en acide gras oméga-3, qu’elle ait une activité majeure contre les maladies cardiovasculaires ou pas, reste peu coûteuse, sans effets secondaires graves et peut avoir d'autres bénéfices pour la santé. Elle peut donc être utilisée comme adjuvant des traitements à visée cardiovasculaire.