La science le prouve : si vous êtes l’aîné, vous êtes le préféré !

_

Qu’ils l’avouent ou qu’ils le gardent secrètement au fond d’eux, tous les parents ont un enfant préféré. Si vous êtes l’ainé de votre fratrie, vous avez plus de chances d’être dans les petits papiers de vos parents, en tête de vos frères et sœurs.

Si vous êtes le benjamin et que vous ressentez que vous n’avez pas droit au même traitement préférentiel que votre aîné, votre sentiment n’est peut-être pas tout à fait imaginé.

L’étude a été menée en Californie sur 384 frères et sœurs qui avaient un écart de 4 ans. Les participants se sont vu soumettre un questionnaire qui allait déterminer lequel de leur fratrie était préféré.

Des résultats inattendus

Mais la confrontation avec les résultats des enfants ont révélé quelque chose d’étonnant: les benjamins d’une fratrie sentaient souvent que leur parents avaient une préférence pour leurs aînés et cela affectait leur confiance en eux-mêmes car ils avaient l’impression de ne pas faire le poids face à ces derniers.

Pour ce qui est des aînés, ils avaient plus d’estime de soi car ils étaient les premiers à atteindre les réussites et les étapes importantes de la vie. Cela renforçait leur sentiment de supériorité face aux frères et sœurs cadets.

Katherine Conger, membre de l’équipe de recherche de l’Université de Californie, qui a mené l’étude a été surprise par ces résultats: "J’étais un peu surprise, notre hypothèse était que les enfants aînés seraient plus touchés par les perceptions de traitement différentiel en raison de leur statut d’enfant plus âgé dans la famille."

D’autres études en voie

Les résultats concernent une seule étude menée et pourraient ne pas être les mêmes dans toutes les maisons. Il arriver qu’un benjamin soit plus favorisé que l’aîné.